publicité

Pollution dans la Loire : une irisation qui interroge

Les pompiers sont intervenus à Gien pour déterminer l'origine d'une pollution de la Loire. C'est un riverain qui a donné l'alerte samedi, après avoir repéré sur le fleuve des traces jaunes qui pourraient être des hydrocarbures. L'origine de la pollution n'est toujours pas déterminée.

  • France 3 Centre
  • Publié le 21/10/2013 | 09:27, mis à jour le 21/10/2013 | 09:36
© F3 Centre
© F3 Centre
Ces traces de pollution de la Loire sont presque imperceptibles. Un oeil averti remarque toutefois une irisation, à la surface de l'eau. C'est pourquoi plus de 30 km de fleuve, entre Bonny et Sully-sur-Loire, ont été mis sous surveillance depuis samedi.

Une pollution qui n'aurait, selon la Préfecture, pas de conséquence écologique ou sanitaire grave. Pour éviter toute propagation de la nappe d'origine inconnue, les pompiers ont installé un barrage. Sécurisant ainsi l'approvisionnement en eau de la centrale nucléaire de Dampierre.La Préfecture surveille également 7 captages d'eau potable, proches du fleuve

Rejet industriel ou pas ? Geste volontaire ou accidentel ?. La question reste posée. Des prélèvements d'eau de la Loire ont été effectués. Les résultats des analyses sont attendues au plus tard mardi. Ils devraient fournir de précieux indices quant à l'identité des pollueurs.

Reportage à Gien (45) : Stéphanie Depierre et Charlotte Krebs
Pollution Loire


Intervenants ; 
Michel Nicouleaud
Philippe De Gestas 


les + lus

les + partagés