publicité

Kiné jugé pour viol : 12 ans ont été requis

La cour d'assises d'Eure-et-Loir délibère aujourd'hui. L'ancien kiné encourt jusqu'à 20 ans de réclusion criminelle.

  • Ch.L, FB et AFP
  • Publié le 10/02/2012 | 15:00
image_72375182_1.jpg
video title

Kiné accusé de viol : dernier jour du procès

L'ancien kiné Michel Samissoff, 61, est accusé de viol. Résumé à la mi-journée du dernier jour de son procès à la cour d'assises d'Eure-et-Loir.

video title

L'ancien kiné comparait aux assises à Chartres

Jugé pour viol, l'ancien kiné Michel Samissoff, 61 ans, encourt jusqu'à 20 ans de réclusion criminelle. La cour d'assises d'Eure-et-Loir doit rendre son verdict aujourd'hui.

Michel Samissoff, 61 ans, est soupçonné d'avoir agressé une vingtaine de femmes  âgées de 21 à 66 ans.

Plusieurs d'entre elles accusent notamment l'ancien kiné de pénétrations digitales lors de soins à son cabinet de Saint-Lubin-des-Joncherets (Eure-et-Loir) entre 2001 et 2005.

Une dizaine de victimes se sont portées parties civiles.

Cliquez sur la vignette à gauche pour voir le résumé du quatrième jour du procès


L'accusé affirme de son côté qu'il s'agissait de massages effleurant parfois des zones sexuelles, mais pratiqués dans le cadre de soins thérapeutiques.

Auteur d'un roman publié en 1990, Michel Samissoff s'était fait connaître des auditeurs d'Europe 1 lorsqu'il co-animait la très populaire émission " Les Roucasseries du midi " au début des années 90.
Il avait ensuite travaillé pour la télévision, aux côtés des animateurs Jacques Martin et Patrick Sébastien.

Cliquez sur la vignette à gauche pour voir le résumé à la mi-journée du dernier jour du procès
 

Comparution libre
Il comparaît libre mais a déjà effectué deux passages en détention depuis le début de l'enquête: la première fois pendant un mois et demi en 2005, suite aux premières plaintes et avant d'être placé sous contrôle judiciaire.
La deuxième fois pendant seize mois de fin 2006 à 2008, les enquêteurs ayant découvert qu'il pratiquait son activité professionnelle dans un autre département malgré une interdiction de justice.

           
Michel Samissoff réside aujourd'hui à Reims, où il exerce la fonction de bibliothécaire bénévole. 

Le procès devant la cour d'assises à Chartres doit se terminer aujourd'hui, vendredi 10 février.

12 ans ont été requis à l'encontre de Michel Samissoff, mais il encourt une peine de 20 ans de réclusion criminelle.

les + lus

les + partagés