publicité

Quel est votre dernier vaccin ?

En France, un tiers des personnes interrogées sont incapables de répondre à cette question.

  • Ch.Launay et A.Lepage
  • Publié le 24/04/2012 | 16:22
image_73601746.jpg

Un chiffre qui grimpe à 45% chez les adolescents et les jeunes adultes, cibles pourtant privilégiées de certaines maladies.


Pour sensibiliser ces publics, l'OMS (organisation mondiale de la santé) vient de lancer une campagne de communication à l'échelle européenne. L'un des objectifs de cette semaine de la vaccination est aussi de rappeler aux jeunes publics l’importance de se faire vacciner contre des maladies comme la méningite, la rubéole, la coqueluche, l’hépatite B ou encore les infections à papillomavirus humain.
Considérée comme bénigne, la rougeole peut par exemple provoquer des complications chez l’adolescent. L’épidémie qui a commencé en 2008 touche particulièrement les 15-30 ans, les conduisant à l’hôpital dans un cas sur trois. 86% d’entre eux n’étaient pas vaccinés.

image_73601768.jpg


Dans l’hexagone, seule la vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la polio (DTP) est obligatoire
. Pour le nouveau-né, trois injections de DTP sont nécessaires entre deux et quatre mois. Suivront plusieurs piqûres de rappel jusqu’à ce que l’enfant ait atteint l’âge de 16 ans. Ensuite, il est tranquille pendant dix ans.

les + lus

les + partagés